Skunk Anansie

Trois ans après Black Traffic, Skunk Anansie est de retour avec son sixième album Anarchytecture.

Le groupe anglais, actif depuis 1994 et auteur de nombreux hits dans les années 90’s tels que « I Can Dream », « Hedonism (Just Because You Feel Good) » ou encore « Brazen (Weep) », a passé une bonne partie de l’année 2015 en studio en compagnie du producteur à succès Tom Dalgety (Royal Blood, Killing Joke, Band Of Skulls) pour enregistrer ce nouvel album.

Le résultat est sans appel : 11 hymnes rock s’enchaînent, composés des riffs incisifs d’Ace, des rythmiques puissantes de la paire Mark et Cass, sublimés par le chant toujours enflammé de Skin.

Skunk Anansie est un groupe qui marque notre époque par son originalité, Anarchytecture en est une nouvelle preuve éclatante.

Vidéos

Victim

Skunk Anansie - Love Someone Else [OFFICIAL VIDEO]

Skunk Anansie - Death to the Lovers

Biographie

Skin (chant), Cass (basse), Ace (guitare) et Robbie France (batterie) forment Skunk Anansie à Londres en 1994. Le groupe est vite repéré pour son style qui conjugue punk, metal, rap, funk et des textes pour le moins provocants. Leurs premiers titres à passer en radio sont « Little Baby Swastikkka » et « Selling Jesus ».

Mark Richardson remplace Robbie France pour l’enregistrement de Paranoid & Sunburnt, paru en septembre 1995. L’album se classe n° 8 en Angleterre et rencontre un important succès partout en Europe. La scène et les festivals deviennent un vecteur de la renommée du groupe, le charisme et la présence incroyable de Skin emportent l’adhésion d’un large public.

En octobre 1998, Stoosh confirme ce succès par des disques d’or dans plusieurs pays européens, à l’exception notable de la France, et un disque de platine en Angleterre. Cependant la carrière de Skunk Anansie ne décolle pas aux États-Unis, où la personnalité de Skin et son discours militant ne plaisent guère. Loin de se formaliser, le quatuor propose en 1999 Post Orgasmic Chill, l’un des albums les plus étranges de la période. Il s’aventure dans une sorte de heavy dub, qui n’est pas sans rappeler Tricky pour sa noirceur viscérale. Malgré cet aventureux parti pris, Skunk Anansie continue de fédérer un large public. La France, qui se laisse enfin séduire, classe Post Organic Chill n° 19 de ses ventes d’albums.

Le groupe se sépare, en bon terme, en 2001. La tentative de carrière solo de Skin n’est pas convaincante. Skunk Anansie décide alors de se reformer en 2009 pour une tournée, à l’occasion de la sortie de son Greatest Hits.Skin reprend finalement le flambeau l’année suivante avec la sortie en septembre du quatrième album Wonderlustre. En 2011 paraît une version de « Search and Destroy », d’Iggy & the Stooges, pour les besoins du film Sucker Punch.

Le groupe enregistre ensuite Black Traffic (septembre 2012), sur son propre label, avant d’entreprendre une tournée européenne de vingt dates. Les Français de Shaka Ponk s’illustrent sur un titre, « Spit You Out ». En 2015, c’est avec le producteur Tom Dalgety que Skunk Anansie enregistre Anarchytecture, paru au début de l’année suivante.

Copyright 2017 Music Story François Alvarez

Release(s)