DAGOBA

En 2013, Dagoba sort l’album Post Mortem Nihil Est, produit par Logan Mader (Machine HeadGojira) à Los Angeles.

Acclamé par la critique, sorti aux USA sur le prestigieux label eOne Entertainment, cet album est un vrai tournant dans la carrière du groupe. S’ensuit une grosse tournée en Europe, et aux USA, où le groupe a eu la chance de sillonner le pays aux côtés des japonais de Dir En Grey.

De retour en France, le groupe trouve le temps de composer son sixième album : Tales Of The Black Dawn. Et puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, l’album a une nouvelle fois été produit par Logan Mader à Los Angeles.

Au programme : 10 titres qui vous laisseront KO à coups de blast de batterie, de voix gutturales et de guitares affutées, sublimés par les mélodies imparables de Shawter qui hanteront votre esprit pendant des jours entiers !

FRA
- Trash metal
Rage Tourr

Vidéos

Dagoba - Born Twice - Official Music Video - from the new album TALES OF THE BLACK DAWN

Dagoba - The Great Wonder

Dagoba - Yes, We Die

Biographie

C’est à Marseille que se forme ce groupe de metal, autant influencé par le néo metal de Deftones et Korn, que par les pionniers du thrash metal tels Machine Head, Metallica ou Pantera. Une première version du groupe voit le jour en 1997 autour du chanteur Shawter, mais il est l’unique survivant lorsqu’en septembre 2000 il baptise Dagoba (une référence à Star Wars) le quatuor qu’il forme avec Franky (batterie), Werther (basse), and Izakar (guitare).

En 2001, Dagoba publie un Ep de six titres, Release The Fury, et enchaine les concerts dans la région. L’accueil professionnel et public est bon et le groupe se sent armé pour enregistrer son premier album homonyme dans un studio d’Oxford. Il sort en 2003 et remporte l’adhésion des critiques. « Jeunes, en colère et talentueux », voici ce qu’en dit globalement la presse spécialisée, séduite par la puissance de ce groupe de power metal dont les membres ne sont âgés que d’une vingtaine d’année. Dagoba entame alors la tournée des grands ducs, qui culmine par le Dour Festival en Belgique en été 2004, et par une première partie de Machine Head.

En juillet 2005, Dagoba signe chez Season Of Mist et se produit en première partie de Korn le mois suivant. Le second album des marseillais est enregistré au Danemark avec le producteur Tue Madsen, qui souhaite les faire évoluer en division mondiale. What Hell Is About sort en février 2006 et relève encore le niveau d’un cran. Alliant des passages plus mélodiques (avec recours à l’électro) à une puissance et une rapidité toujours accrue, l’amélioration technique de Dagoba leur fait décrocher un sésame inespéré : une première partie de Métallica en Espagne et une tournée mondiale.

Leur dernier album en date Face The Colossus, sorti en octobre 2008 ne semble pas décidé à changer la donne, si le disque comporte plus de plages atmosphériques (piano et violons), il comporte aussi les morceaux les plus violents enregistrés par Dagoba qui a, pour une seconde fois fait appel au producteur Madsen. Dagoba atteint un des sommets de sa carrière avec Poseidon qui se classe dans les cinquante meilleures ventes françaises en 2010. Produit à Los Angeles (Californie), Post Mortem Nihil Est est suivi par la première tournée américaine du groupe en 2013. Le metal groove phocéen est de nouveau à l’honneur en juin 2015 avec Tales of the Black Dawn.

Copyright 2017 Music Story Anne Yven

Release(s)