BLACK BOMB A

NOUVEL ALBUM : 21 Years Of Pure Madness (01/04/2016)

 

Depuis sa formation il y a 21 ans, Black Bomb A est un des groupes phares de la scène Hardcore / Metal européenne, grâce à des albums coup de poing et des tournées mémorables.

Pour fêter cet anniversaire, le groupe a donné un concert événement le 28 novembre 2015 au Noumatrouff de Mulhouse, devant plus de 800 fans remontés comme jamais.

21 Years Of Pure Madness – Live Act, disponible en CD + DVD, comprend l’intégralité de ce concert, à savoir une vingtaine de chansons tirées des 7 albums et EP de Black Bomb A, mais également cinq reprises de classiques Punk et Metal (Sepultura, Suicidal Tendencies …) interprétés en compagnie de la crème de la scène alternative française (Lofofora, Tagada Jones, Loudblast). De nombreux bonus accompagnent cet album live, dont un documentaire où l’on suit le groupe sur la route.

Parfait témoignage de l’hystérie collective que Black Bomb A provoque en concert, 21 Years Of Pure Madness – Live Act nous montre le groupe au meilleur de sa forme. Intense et énergique !

FRA
- Metal Hardcore

Vidéos

black bomb a - Mary

Black Bomb a - Beds are burning

Black Bomb A - Human Circus

Biographie

Black Bomb A se forme à Viroflay (Yvelines, France) en 1995 autour de Djag (chant et hurlements), Poun (chant), Max (guitare), Panks (basse) et Franck (batterie). Tous fans de metal et de hardcore, les membres du groupe tournent très vite ensemble en de nombreuses occasions, essentiellement en région parisienne.

En 1996, Black Bomb A sort une première démo, intitulée Stop da Madness, demeurée confidentielle et distribuée simplement « sous le manteau »… Désireux de passer à autre chose, Max quitte son poste et est remplacé à la guitare par Snake.

En 1999, Black Bomb A sort un premier mini album, Straight in the Vein. Entre metal, death metal et rock hardcore, le groupe pose son empreinte sonore sur cet EP qui connaît un succès confidentiel mais qui augure du potentiel du combo. Panks est remplacé par Mario à la basse, tandis que la formation s’offre les services d’un second guitariste, Scalp.

En 2000, le groupe rejoint un collectif aux côtés de Watcha et Lofofora, baptisé Sriracha. Cela permet à Black Bomb A de tourner dans toute la France. Puis vient le temps du premier véritable album. En 2001, Human Bomb (M10 Records) sort dans les bacs et impose le groupe dans la cour des grands des « neo-metalleux hardcore » pour de bon. Brut, violent, énergique : le son de Black Bomb A fait le tour de France au travers des dizaines de concerts donnés. Mais en 2002, alors que le groupe sort un coffret comprenant le premier EP, le premier album et deux vidéos live, Djag quitte la formation et est remplacé par Arno (ex membre de No Flag). Il faut attendre deux ans pour voir la sortie du nouvel opus de Black Bomb A.

Speech Of Freedom sort en 2004, et le disque, qui reçoit des critiques élogieuses dans la presse rock comme pour le précédent, est suivi en 2005 du live Illicite Stuff Live. Le groupe revient en 2006 avec son troisième LP, baptisé One Sound Bite to React (chez Warner France) et entame ensuite une longue tournée couronnée de succès, notamment en festivals, où leurs prestations scéniques font beaucoup parler d’eux, même chez un public d’aficionados…

Le 23 mars 2009, Black Bomb A revient avec From Chaos, son quatrième album. Paru sur le label At(h)ome, ce disque propose un retour aux sources, avec une brutalité et une puissance laissées entre parenthèses (tout est relatif) sur le précédent opus, plus mélodique. Black Bomb A ne baisse pas la garde début 2012 pour un Enemies of the State saignant et vindicatif. Black Bomb A poursuit sa croisade hardcore Comfortable Hate en 2015.

Copyright 2017 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Release(s)